Jeu de rôle gatesien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée à Esmësse

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Arrivée à Esmësse   Jeu 13 Déc - 22:01

/!\ Post de Narrateur /!\


Leur entrée se fit des plus discrètes tant la foule était nombreuse et peu soucieuse des affluences éparses. Ils longèrent la rue principale, cherchant de quoi se restaurer mais plus encore de uoi se reposer. Reyèn, dont la confiance en ces gens était faible, usa de ses dons l'espace d'un instant pour paraître différent à leur yeux. Il scruta fébrilement chaque passant afin de ne pas être surpris s'il devait être prit d'assaut. Les deux jeunes gens arrivèrent devant une sorte de petite boutique coincée entre deux splendides bâtisses. L'ikiol chercha le moyen de laisser leur monture attacher à l'entrée mais rien ne le permettait, aussi usa-t-il d'un chame pour immobiliser les deux animaux. Une fois terminé, il entra rapidement dans la petite boutique et chercha du regard le vendeur qu'il trouva attablé dans la pièce du fond. A la vue de nouveaux clients potentiels, l'homme laissa tomber son morceau de viande et se leva d'un bond.

Vendeur : -Bien le bonjour ! Vous cherchez de quoi vous vêtir ?

Le regard soudainement perplexe de l'homme, hâta la demande du jeune homme.

Reyèn : -Il nous faudrait des vêtements, comme ceux que vous portez...

L'homme parti en toute hâte et leur rapporta des vêtements sombres, comme il était coutume d'en user avant la période du Grand Passage. Reyèn se défit donc de ses vêtements guerriers sans pour autant retirer son arme. Quand il eu finit de se dévêtir, chose qu'il fit sans égard au regard féminin qui se trouvait à ses côtés, il jeta nonchalement ses anciens vêtements au pied du vendeur.

Reyèn : -Fais en ce que tu veux.

L'homme décontenancé se tourna vers la jeune fille et lui tendit un paquet.

Vendeur : -Cela vous convient-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Jeu 13 Déc - 22:02

Swardal prit le paquet sans broncher et passa dans l'arrière boutique. Le papier-soie, qu'elle déchira sans ménagement, contenait une longue tunique pour femme aux teintes tristes; elle se défit de ses guenilles, puis enfila machinalement la tenue qu'elle avait porté maintes et maintes fois auparavant. Elle tressa aussi ses cheveux et les remonta en un chignon typique.
Lorsqu'elle regagna la boutique, où un lourd silence régnait, elle tendit au vendeur ses défroques, tout comme l'avait fait l'Ikiol. Dans un patois sélurite, elle sollicita la discretion du bonhomme et inventa en quelques mots un semblant d'histoire qui éviterait toute question embarassante.


-Je vous prierai aussi de brûler ces genilles, conclut-elle en tendant une de ses dernières pièces d'or.

Elle suivit l'Ikiol à l'extérieur de la gargote, puis saisit les rênes de sa monture. Se mêler à la foule lui paraut d'abord étrange, tant leur fuite des dernières semaines l'avait obligée à se couper du monde. Elle y reprit cependant goût et se surprit à écouter quelques bribes de conversation, volées au hasard.


-Il nous faudrait un lieu où dormir, finit-elle par lancer à son compagnon d'infortune. Je suis sûre que vous êtes autant si ce n'est plus fatigué que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Ven 14 Déc - 0:48

L'ikiol acquiesca d'un geste bref de la tête. Tant de gens le mettait mal à l'aise. Depuis des années, il n'avait côtoyé que des soldats souvent peu bavard sur leur raison de combattre. Et voir tant de personnes ayant un léger sourire paint sur leur visage lisse lui faisait réaliser à quel point il avait perdu goût à cette vie d'insouciance. La raison le poussa une énième fois à dissiper ce mal être pour chercher de quoi loger pour la nuit. Sa blessure à la jambe semblait s'étendre peu à peu et il lui fallait au plus vite la soigner. Il se tourna vers la jeune fille et malgré ses nouveaux vêtements ne portant aucunes traces de leur mauvaise fortune, il décella chez elle cette même fatigue. Il lâcha la bride de l'animal qu'il tenait ferme et s'empressa d'arrêter un habitant pour lui demander conseil. L'homme, étonné de voir un pareil individu, bafouilla quelques secondes avant de lui indiquer une direction, qui somme toute était quelques peu vague.
Reyèn s'en écarta aussitôt, ne sachant que dire à un homme aux yeux ronds, et revint auprès de Swardal.


Reyèn : -Il y a un gîte de ce côté-ci. Ce doit être le seul je crois... Du moins l'homme n'a pas réussi à m'en indiquer d'autres...

Les deux compagnons quittèrent la grande rue qu'ils avaient dû emprunter pour trouver personne auprès de qui s'informer, et parcoururent un nombre incalculable de ruelles avant d'atteindre le gîte en question. Reyèn laissa à la jeune fille la charge d'aller voir à l'intérieur s'il y avait de quoi dormir pour la nuit. Cela pour une raison simple: son allure et son parler se prêtaient plus aux coutûmes des habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Ven 14 Déc - 14:04

Ce fut avec un soupçon de nostalgie que Swardal pénétra dans la gargote. Malgré les villes et les années, le tableau restait le même : bien que le soleil ne fût encore couché, une foule d'hommes et de bonnes femmes étaient déjà attablés à ripailler, chacun tendant sa chope d'alcool à qui mieux mieux. Une femme aux courbes généreuses s'occupait du service, jouant des coudes et louvoyant entre les mains qui se tendaient, presque innocemment, pour tâter ses rondeurs, le tout en tenant au-dessus de sa tête deux plateaux chargés.
La jeune fille fut accueillie par celui qui semblait être le tenancier, un homme ventripotent à la barbe de trois jours, l'air patibulaire.


-Je cherche une chambre pour la nuit, dit-elle assez fort pour se faire entendre - sans toutefois attirer l'attention sur elle-. Une grande paillasse sans poux, au mieux.

La réponse ne tarda pas à fuser : les chambres ne manquaient pas, et l'auberge était un "établissement respectable", donc à prendre ou à laisser. Ce fut donc avec un léger sourire satisfait que la koyos.li alla quêter l'Ikiol : les négociations avaient été rudes, mais le bonhomme avait fini par abandonner l'idée d'arnaquer les simples voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Sam 15 Déc - 1:06

L'ikiol entendit la nouvelle avec satisfaction. L'attente l'insupportait, sa douleur amplifiait et il lui fallait à présent se hâter de trouver un endroit où se poser. La chambre qu'on leur donna était mal éclairée, les fenêtres à moitié obstruées ne permettaient pas de laisser passer les derniers rayons du soleil. Reyèn s'approcha des fenêtres pour tenter en vain de défaire les planches mises au bas des deux apertures. Il laissa cela pour s'affairer à ce qui semblait être plus pressé. Dans un geste volontairement violent, Reyèn serra sa jambe gauche et poussa avec le pouce ce qui paraissait être le restant de la flèche. Bloqué par son vêtement, il prit le temps de le retirer et reprit là où la blessure tendait à s'élargir. Une pointe fine en sortit. Le sang qui s'écoula se mélangea à l'étrange couleur qui s'était étendue tout le long de sa jambe. A présent il savait: la flèche était empoisonnée.
Ce fut sans doute cette vue qui le fit perdre ses moyens l'espace d'un instant. Il chercha à appeler la jeune koyos.li mais sa voix lui fit défaut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Sam 15 Déc - 14:52

La jeune fille trouva, à son retour de la salle d'eau, le corps inanimé de l'Ikiol au milieu de la chambre. Ses yeux allèrent de son visage blême à la blessure qui suintait encore; elle réprima un haut-le-corps, puis s'approcha craintivement du corps inanimé. Les doigts tremblants, elle constata avec soulagement que la jugulaire du jeune homme battait toujours - certes faiblement, mais il était toujours en vie.
Quelques secondes plus tard, elle dévalait en trombe les escaliers et fonçait en direction de la cuisine. Les vociférations outrées de la cuisinière la laissèrent indiférente, quêtant du regard une bouteille d'alcool.


-Il y a un blessé, finit-elle par hurler à la bonne femme. Allez chercher du secours!

Le temps que l'employée réagît, la jeune fille saisit le goulot d'une fillette d'eau de vie, et remonta quatre à quatre les escaliers, qui jamais ne lui avait semblé aussi longs. De retour auprès du blessé, elle déboucha des dents la bouteille et arrosa abondament la plaie d'alcool, tout en maintenant les bords de la balafre ouvertes du bout des doigts.
Devant l'absence de réaction de l'Ikiol, elle lui suréleva la tête et le força à ingurgiter une rasade du tord-boyaux -traitement qu'elle appliqua à elle-même quelques secondes plus tard, afin de calmer ses nerfs.
Les minutes passèrent, interminables, durant lesquelles elle essuya machinalement les gouttes de sueur froide qui coulaient le long du visage de l'Ikiol. Enfin, au bout d'un quart d'heure qui lui avait paru passer au compte-triple, des pas saccadés retentirent dans le couloir et deux hommes passèrent le pas de la porte; le premier était l'aubergiste, le second paraissait être l'apothicaire du quartier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Sam 15 Déc - 23:48

L'aubergiste s'approcha du jeune homme avec une lenteur presque insoutenable. Son regard soupçonneux se posa maintes fois sur la jeune fille avant même qu'il ne soit parvenu aux pieds du malade.
L'apothicaire, sage de sa science, se dirigea sans détours auprès des deux jeunes gens et entreprit d'osculter le souffrant. Il sortit en toute hâte une fiole qu'il fit boire à l'ikiol. Une minute s'en suivit, puis deux, puis trois... Reyèn ne semblait toujours pas reprendre ses esprits. L'apothicaire se retourna fébrilement vers la jeune fille et lui demanda :


- Par quelle chose a-t-il été touché ? Ce ne semble pas être un simple poison de quelque mauvais reptile qui borde nos forêts. Qu'est-ce donc ?

L'aubergiste tendit son cou pour apercevoir la blessure et râcla sa gorge en signe d'étonnement. La maigre assemblée se tourna vers lui et le laissa prendre la parole comme il parassait le vouloir.

Aubergiste : -J'ai déjà vu ça... Ce sont les armées de Wekyun qui vous balance de ces flèches ! Ils vous les plantent dans le corps et s'en est fini de vous !
(A Swardal) D'où vous v'nez pour avoir été attaqué d'la sorte ? Y'a pas d'armées ici !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Dim 16 Déc - 13:39

Swardal hésita quelques secondes avant de répondre.

-Nous avons été attaqués à la lisière-même de Selur, murmura-t-elle. Ce sont sans doute des dissidents de Wekyun en quête de voyageurs à voler.

Elle entendit, tapi au-dessus d'une grande armoire, le rire grinçant de Eïlh. La jeune fille, toujours penchée au-dessus de l'Ikiol, vit les deux hommes échanger un regard sombre. Elle se savait être une proie trop facile dans une ville aussi proche de la frontière qu'Esmësse, surtout accompagnée d'un Ikiol arborant une chevelure presque incolore. Il leur faudrait, au plus vite, songer à gagner des villes plus septentrionales afin d'avoir un semblant de sécurité; les caravannes seraient sans doute aucun le meilleur moyen de se mêler à la foule tout en y gardant son anonymat.

Une heure avait passé depuis le départ de l'apothicaire, lente de son trop plein de minutes. Swardal avait vu l'homme s'affairer autour du blessé, tantôt lui prenant le pouls, tantôt lui faisant boire le contenu de fioles; il s'était alors absenté, laissant à la koyos.li une quantité de flacons posés au chevet du blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Lun 17 Déc - 0:06

L'air vicié de la chambre oppressait à présent la jeune fille. Les différentes senteurs, tantôt douces, tantôt nauséabondes, des flacons, rendaient l'attente plus lente. L'aubergiste, repu de curiosité, s'était éloigné de la pièce et s'occupaient sans se soucier du reste de ses clients. Sa grosse voix résonnait dans tout l'étage, de sorte que Swardal n'entendit pas l'apothicaire courir dans les marches et rentrer dans la chambre en trombre.

Apothicaire : -Et voilà ! L'altandra ! Une fois qu'il aura prit ceci il pourra reprendre ses esprits !

Du moins, aurait-on pu le croire si l'on n'avait jamais ouï parler de l'altandra. Cette plante étrange faisait certes revenir les âmes en perdition mais elle était avant tout connue pour les hallucinations par lesquelles elle faisait passer toute guérison.
L'apothicaire chargea sur ses épaules le jeune homme et le posa tant bien que mal sur le lit où il prit soin ensuite de l'y couvrir. Il s'affaira ensuite à remettre toutes ses fioles dans son énorme sac en prennant bien soin de n'en briser aucune. Il en laissa une de côté qu'il remit à la fin de son opération dans les mains de Swardal.


Apothicaire : -Gardez celle-ci. si sa fièvre grandit faites bouillir ces herbes et faites-lui avaler le bouillon qui en découlera.

L'homme regarda une fois encore Reyèn et avant de sortir, recommanda à la jeune koyos.li de prendre bien soin de lui autant que d'elle.
Les minutes ne s'étaient qu'à peine écoulées lorsque le jeune ikiol poussa un cris. Sa main tremblante cherchait un appui pour se redresser mais sa force, ou plutôt son manque de force, l'empêchait d'aller plus en avant dans cette tentative. Sa respiration saccadée rendait inaudible ses paroles que la jeune fille pourtant pu entendre et saisir de moitié.


Reyèn : -Le choix... Jamais, impossible, je n'ai pas fait ex... ma faute ? La mienne, on n'a pas... Souvenirs, aucun !
Ils l'ont emmenés, lui pas moi, dans la cabane ! On n'enferme que ceux qui ne valent rien... Tribu, mauvaise tribu, quelle mauvaise... PLAISANTERIE !
Le pouvoir , toujours aux mêmes marauds ! ASSASSINS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Lun 17 Déc - 20:08

La nuit tomba, au dehors, et passa lentement. Swardal ne dormit guère, tenue éveillée par les délires croissants de l'Ikiol, ses paroles sans sens qu'il murmurait ou criait. A plusieurs reprises, elle crut ne plus entendre son souffle, ses murmures, et épongea les sueurs froides qui coulaient le long de son visage au teint de cire. Si l'aubergiste ne lui avait fait monter un petit-déjeuner, alors que l'aube poignait, sans doute aurait-elle oublié de se nourrir - elle ne fit d'ailleurs que grignoter.

Au midi du troisième jour, la jeune fille constata que l'état de l'Ikiol semblait s'être légèrement amélioré : ses crises s'espaçaient sensiblement, la fièvre tombait peu à peu. Elle s'accorda alors une bref répit, et fila à l'unique salle d'eau de l'étage; son reflet dans la glace l'effraya : de grands cernes violacés s'étiraient sous ses yeux et sa peau avait pâli de la nourriture qu'elle avait omis de manger. Les rapides ablutions qu'elle fit, à l'eau froide, n'améliorèrent en rien sa triste mine - mais qui s'en soucierait, pensa-t-elle amèrement.
De retour dans la chambre, et après avoir rapidement contrôlé la température du souffrant, elle se peletonna sur les quelques coussins, posés à même le sol, qui lui servaient de couche et somnola brièvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 0:03

quelque chose de froid vint caresser son front. Un souffle glacial accompagna cette douce caresse puis plus rien.
Rien. Juste une sensation de froidure. En ouvrant les yeux, la jeune fille vit devant elle un jeune enfant souriant. Ce petit visage n'était pas sans lui rappeler l'ikiol. Pourtant, son visage enfantin ne correspondait pas à la réalité. De même que cette liesse paraissait si peu conforme au visage triste du jeune homme. Sans même attendre que la jeune fille ne soit debout, l'enfant l'a prit par la main et la tira si fort qu'elle se sentit partir. Le rire léger du garçonnet résonnait comme un échos dans un endroit où le ciel grisâtre ne laissait rien passer. Une maison, petite, à peine plus grande qu'un vulgaire placard, se tenait là, devant leur yeux. Une femme aux longs cheveux blancs attendait qu'ils la rejoignent pourtant ils avaient beau courir, rien n'y faisait. Ils ne parvennaient pas à l'atteindre. Le garçonnet, continuait de rire et après une course inutile il tourna brièvement la tête.


Reyèn : -On rentre ! On rentre à la maison !

Swardal sentit la main du garçonnet grandir puis noircir, comme transformé par ces zébrures qu'elle l'avait vu avoir lorsqu'il usait de son don. Stoppée, la jeune fille, vit brûler la maison puis la femme qui hurlait de douleur.
Le froid qui l'avait aspirer se réchauffait en même temps qu'elle se sentait plus proche des flammes, comme si celles-ci agrandissaient leur périmètre, jusqu'à brûler tout le paysage qu'elle avait pu voir auparavant. La main noirâtre lâcha celle de la koyos.li pour venir frôler son visage.
A cet instant, la jeune fille pu constater que plus rien ne brûlait sous ses yeux et que seul, Reyèn se tenait prêt d'elle accroupit à ses côtés. Son teint maladif s'était peu à peu résorbé sans pour autant être totalement disparu. Il revenait de loin et il ne doutait pas de l'aide précieuse de Swardal. Son visage, bien que marqué, laissa transparaître le soulagement de la voir se réveiller.
Il ne savait plus quelle heure il pouvait bien être ni même quel jour il était mais une chose était sûr : il fallait à présent choisir le chemin à prendre. Sans perdre une seconde, il s'enquit auprès de la jeune fille de leur conduite à adopter à présent qu'ils étaient sortis d'Erèfic. Il avait tenu sa promesse, celle de la faire sortir vivantes des frontières de cette région. il fallait désormais savoir si leur chemin devait se séparer ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 20:14

La question déstabilisa la jeune fille. Aussi lutta-t-elle pour ne rien montrer à l'Ikiol.

-Il me faut rallier Rian, murmura-t-elle. Les caravannes seront la meilleure des solutions pour voyager en sécurité et rejoindre Eremen au plus vite. Libre à vous de nous suivre ou non, je n'impose rien, ajouta-t-elle avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 21:03

Le jeune homme la regarda longuement avant de lui répondre.

Reyèn : -Lorsque je vous est rencontré la première fois, je vous avais promis que je vous mènerai hors d'Erèfic. J'ai tenu parole. Mais les choses ont évolué et vous laisser partir sur les routes de Prèbe serait dangeureux. Je ne peux décemment vous laissez partir seule, ce serait une vilénie de ma part...
Si cela ne vous gène pas dans vos projet, je souhaite faire route avec vous. Une fois que je serai sûr que vous soyez en sûreté, je vous laisserai vivre pleinement votre vie sans que jamais vous ne soyez la cible de guerres intestines qui ne vous concerne pas...

Reyèn la regardait à présent avec une pointe d'amertume, comme s'il se jugeait coupable des soucis qu'il avait provoqué pour cette jeune fille qui n'avait jamais rien demandé. Il posa sa main sur son épaule et s'approcha doucement, au point que sa joue frotte la sienne.

Reyèn : -Je tiens à rester auprès de vous, ne me refusez pas cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 21:16

Swardal eut quelques secondes d'hésitation. Ne sachant que faire, elle se contenta de tapoter doucement le dos de l'Ikiol.
Alors qu'elle travaillait dans les tavernes, trop de personnages éméchés avaient trouvé un éphémère refuge au creux de son épaule, alors que l'alcool les rendait les plus tristes personnages du monde. Si elle avait pris pitié de ces pauvres hères au tout début, elle avait bien vite su s'en défier et ne leur accorder que le strict minimum d'attention avant de les conduire dehors, où ils cuveraient leur vinasse. Des malheurs, elle en avait donc entendu à la pelle, et elle n'en était depuis longtemps plus à essuyer les larmes de geignards avinés.


-Je ne vous refuse rien, finit-elle tout de même par murmurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 21:36

Reyèn ne s'attendait pas à cette réponse et lorsqu'il l'entendit, son visage changea. Il aurait été impossible d'y lire la moindre pensée, tant le jeune homme mêlait un grand nombre de sentiments. Il posa la paume de sa main sur la joue de Swardal et s'approcha doucement afin d'en être suffisament près pour que celle-ci sente sont souffle chaud dans la nuque. L'instant parut éternel. Son regard, planté dans celui de la koyos.Li, ne la lâcha pas une seule seconde. Ses lèvres se posèrent sur les siennes avant de se retirer à la hâte. Dans un mouvement fugace, le jeune homme alla chercher de quoi se vêtir plus convenablement et partit du même élan vers la porte. Avant de disparaître complètement, en laissant là la jeune fille, il se retourna et la contempla avant de se reprendre.

Reyèn : -Allons à Rian. Mettons un terme à toute cette myriade de mauvais évènements...

La porte se referma doucement et les pas de Reyèn se mêlèrent à ceux de la foule, qui en bas, demandait ripaille avec une hargne nonchalente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 21:38

-Tu as toujours le chic pour te fourrer dans de beaux draps! ironisa Eïlh.

Mauvais comme la peste depuis de longues heures, il n'avait eut cesse de rabrouer Swardal, de lui voleter furieusement autour en débitant une quantité de sermons telle qu'il semblait bourdonner à la manière un frelon colérique.

-Va déverser ton venin plus loin, le macabé, siffla la jeune fille, le tête penchée au-dessus de son maigre baluchon.

Ce ne furent, hélas, que de vaines paroles; quelques secondes suffirent à ce que le déluge verbal de l'âme reprît, ininterrompu. Ce ne fut que lorsque la koyos.li l'attrapa à pleines mains qu'il daigna lui prêter une attention cependant mitigée.

-Il n'y a pas mort d'homme, Eïlh. Bien au contraire, cela tombe même à pic, sursura-t-elle.

Sa bouche s'étira en un sourire énigmatique, alors qu'elle posait sur elles un doigt qui invitait au secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mer 19 Déc - 21:38

Une longue semaine avait passé depuis le réveil de l'Ikiol. Peu de mots avaient été échangés entre la koyos.li et le mercenaire, et Eïlh s'était muré dans un mutisme aussi borné que son caractère. Si Swardal n'avait eu cure de cette tension à ses débuts, les silences pesants qui enveloppaient les deux voyageurs et le défunt l'horripilait à présent.

Outre l'absence de dialogue, la jeune fille ne supportait guère plus de tourner tel un lion en cage entre les quatre murs de l'auberge : ses rares sorties n'avaient rien de la sinécure, où elle devait tantôt acheter des vivres pour le futur voyage, tantôt négocier âprement leur place au sein du caravanesérail ou quelque ustensile de vitale importance. Elle appréciait néanmoins le fait d'apercevoir un coin de ciel bleu de temps à autre, ou de respirer autre chose que l'air vicié de la taverne.

Eïlh n'avait guère souhaité suivre la jeune fille lors de ses rares escapades à l'extérieur. Ses journées se résumaient à un siège ininterrompu du haut d'une armoire d'angle au détour d'un couloir. Il prenait parfois un plaisir malsain à ricaner alors qu'un pauvre hère égarait ses pas dans les étages de la gargote, et s'enfuyait hâtivement.

Il se glissait parfois silencieusement jusqu'à la chambre qu'occupaient les deux voyageurs, et y trouvait bien souvent le jeune Ikiol, son regard pâle perdu dans le vague. Si tous deux faignaient de s'ignorer, l'âme avait constaté à plusieurs reprises -et non sans une certaine arrogance crâne- l'air contrit du vivant alors qu'il hantait les lieux.

Au soir, alors que l'obscurité insidieuse glissait au dehors telle un serpent, il assistait en spectateur muet au coucher des deux voyageurs. Aucun mot n'était échangé entre eux et, bien vite, la koyos.li sombrait dans un sommeil agité de rêves dépourvus de sens qui agitaient ses traits au plus profond de la nuit. Il sentait en revanche le regard immaculé de l'Ikiol le transpercer à travers les ténèbres, tel une volée de flèches. Leur affrontement muet ne prenait fin que lorsque l'humain se laissait à son tour aller dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Ven 15 Fév - 20:29

Par un matin grisâtre, le jeune homme vint enfin annoncer à la koyos.li leur prochain voyage. Après des jours d'incertitudes quant à l'arrivée des diverses armées de soutien çà et là, l'ikiol était à présent certain que Selur ne serait plus isolé et que des armées venues des montagnes de Wekyun viendraient bientôt installer leur camp dans toute la région. Il avisa donc la jeune fille de préparer les bagages qu'elle s'était évertuée à compléter durant leur retraite et de l'attendre à la pointe du jour devant la vieille bâtisse qui leur avait servit de demeure jusque là.
Après l'en avoir avertit, le jeune homme s'éclipsa et ne réapparu qu'à l'heure dite. Deux montures un peu spéciales le suivaient. Leurs pattes étaient plus robustes que celles des animaux qu'ils avaient monté depuis le début de leur périple. Leur tête bien plus allongée et leurs cornes torsadées lui parurent familières. A Selur, il n'y avait pratiquement que ces montures là; une race particulière qui ne vivaient qu'à proximité des montagnes.
Le jeune homme indiqua une direction à prendre : pour aller à Rian, ils allaient devoir franchir tout Selur pour ensuite remonter vers la capitale. Cette région encore libre était la seule route possible s'ils ne voulaient pas attirer l'attention...
Leur premières heures de routes furent aussi triste que cette semaine passée dans l'auberge. Le jeune homme gardait le silence. Il semblait absorbé par une terrible appréhension de l'avenir mais n'en disait mot à sa compagne de peur de l'affliger. Il songeait alors qu'il n'y avait plus beaucoup de possibilités pour la jeune fille de recouvrer une vie plus ou moins normale. La solution qui lui paraissait la plus plausible était celle de quitter définitivement Prèbe... Mais comment lui en faire part s'en l'alarmer ? D'ailleurs, en serait-elle troublée ?
Pour lui, il n'y avait plus d'avenir, sa race persécutée et la guerre teintant de sang chaque pays ne lui laissait aucune chance... De plus, il avait participé à des choses qui le rendrait un jour ou l'autre ennemi de la nation prébéienne et de ce fait le condamnerait à mort.
Tout cela s'emmêlait dans ses réflexions perpétuelles. Reyèn n'avait aucune idée de ce que le voyage jusqu'à Rian offrirait comme opportunités, si tant est qu'il en offrirait. Il fallait désormais espérer que le Destin ne les oubli pas et leur offre une dernière chance à tout deux de reprendre à zéro leur vie jusqu'alors tourmentée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mar 19 Fév - 22:54

Quelques jours avaient passé depuis le début du voyage. Le paysage avait défilé longuement mais sûrement. La route avait suivi un doux dénivelé positif depuis la ville d'Esmësse, et l'air étouffant des plaines d'Eréfic s'était mêlé à un air plus pur, et bien plus frais. L'on percevait, au loin, les cimes hautes montagnes qui se dressaient au septentrion du pays; bien sûr, leur route ne croiserait jamais leurs contreforts, mais l'une des premières étapes du voyage était un petit bourg marchand reclus à l'intérieur des terres.

Swardal s'était avec une joie certaine mélangée aux gens du voyage. Elle avait volontiers échangé quelques mots en langue sélurite avec quelques erres, sans pour autant faire preuve d'imprudence. Ses rapports avec l'Ikiol n'avaient cependant guère évolué depuis le début de leur course : elle peinait à percer son silence, et perdait bien trop rapidement patiente à tenter de lui arracher quelque parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Jeu 29 Mai - 23:18

Arrivés aux portes du royaume obscure, la troupe ambulante décida de mettre un terme au voyage et de trouver un endroit paisible afin de se restaurer et de se reposer. Les plus jeunes accélérèrent le pas pour trouver au plus vite le terrain qui conviendrait à cette halte forcée. Un des jeunes hommes qui avait à plusieurs reprises tenté de s'approcher de la jeune fille s'avança de nouveau vers elle pour la convier à prendre part à l'installation du campement sommaire. Reyèn les regarda un long moment avant de partir au devant du cortège. il ne réapparut que tard dans la nuit, au moment où tout le monde s'était rassemblé pour prendre le repas richement agrémenté d'herbes aromatiques de Selur.
Le jeune homme qui était resté auprès de Swardal pendant la mise en place du campement s'assit auprès d'elle, empêchant l'ikiol de s'y mettre.


Jeune homme : ma présence ne te gêne pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Ven 30 Mai - 21:14

-Non bien sûr, assura Swardal avec le sourire.

Elle enfourna avec bonheur une cuillerée de sa tambouille, avant de boire longuement dans sa coupelle en bois. Elle ne souffrait certes guère de la faim au cours de son voyage diurne, mais le grand air lui ouvrait l'appétit. Elle était d'autant plus ravie de trouver quelqu'un avec qui échanger quelques mots, autres que des monosyllabes répétées.

-Où te rends-tu? hasarda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Jeu 5 Juin - 18:18

Le jeune homme mit un temps d'arrêt puis lui dit :

- Je me rends à Rian... Pour voir cette sorte de cérémonie. Cela fait tant d'année que j'en entends parler... J'aimerai pouvoir voir ce à quoi ressemble ce gigantesque rassemblement...

A ces mots, le jeune homme laissa échapper un léger sourire.

-Et toi ? Que viens-tu faire dans les environs ? Une si jolie fille comme toi ne devrait pas avoir à souffrir pareil périple... Surtout avec un garde du corps aussi sinistre ! Il a l'air de ne pas trop nous supporter, non ?
Pourtant, cela fait quelques jours à peine que je suis avec eux et j'ai déjà l'impression d'être de leur famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Ven 6 Juin - 21:28

-Je me rends chez des cousins avec mon "garde du corps", répondit Swardal avec un haussement d'épaules.

Un ange passa.

-Au fait, quel est ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Narrateur

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 01/11/2007
Localisation : Là où la vie se meut

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mar 10 Juin - 17:14

-Je m'appelle Delen, enchanté.

Le jeune homme la regarda plus attentivement, comme s'il allait lire ses pensées de sorte que la gêne chez Swardal devint visible. Delen baissa aussitôt la tête puis se mit à parler avec davantage de discrétions.

Delen : Est-ce que tu connais bien la région ? J'ai besoin de partir au plus vite d'ici... ce n'est pas que je déteste ces gens mais... je crains pour leur vie. Ma présence à leur côté les mène indéniablement à leur perte et je ne le souhaite pas. j'ai besoin d'une aide pour franchir ces pâturages.
...
Alors si tu pouvais juste m'aider à rejoindre au plus vite Rian, je t'en serais indéfiniment reconnaissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisande

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 31
Localisation : Là où rien n'est, Là où tout devient.

MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   Mar 10 Juin - 20:19

Swardal eut un rire. Puis, haussant les épaules :

-Je ne connais pas de moyen plus sûr de voyager que les caravannes. Ou du moins tant que l'on est un civil, dit-elle. Personne ne viendra te chercher dans un groupe aussi hétéroclite, si c'est ce que tu crains.

Réfléchissant quelques secondes, elle traça à même le sol une ligne brisée en plusieurs endroits d'une branche morte : c'était, à quelques détails près, le souvenir qu'elle gardait d'une carte de ses manuels de géographie alors qu'elle était encore adolescente.


-Notre route doit nous mener à la ville d'Asmihse, murmura-t-elle en indiquant le point au bout de la ligne brisée. Là, il est possible d'emprunter une nef pour rallier les contrées intérieures par l'Ihse.
...
Toutefois, si tu es pressé par le temps, tu peux toujours voler un cheval et t'enfuir! railla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bubbletrouble.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée à Esmësse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée à Esmësse
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Marche Des Ames :: A Prèbe... :: Selur-
Sauter vers: